INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

samedi 22 janvier 2011

La Chine et les Etats-Unis veulent promouvoir le yuan


Dans un communiqué commun publié lors de la rencontre entre Barack Obama et Hu Jintao au premier jour du voyage officiel de ce dernier aux Etats-Unis, les deux présidents ont fait par de leur souhait de faire du yuan, une monnaie de réserve internationale.
Cette concordance de vue qui permettrait de donner une plus grande stabilité au système monétaire international et à la mondialisation, serait un bienfait pour les deux pays.
Si la monnaie chinoise s’intègre au système monétaire international, cela voudra dire que son taux de change sera fixé essentiellement par le marché ce qui évitera une trop grande manipulation par Pékin afin de la maintenir trop bas par rapport aux autres devises pour donner un avantage à ses exportations, une pratique dénoncée inlassablement par Washington.
Mais cela permettra à la Chine de réorienter son économie vers sa consommation intérieure tout en ayant une monnaie internationale qui lui donnera un poids nettement plus important dans la mondialisation.
Dans ce communiqué, les Etats-Unis indiquent appuyer la Chine pour que, «avec le temps, le yuan soit intégré dans le panier de monnaies déterminant la valeur des droits de tirages spéciaux». Ces derniers sont les unités de compte du FMI (Fonds monétaire international). Actuellement leur valeur est déterminée par un panier de devises dans lequel on trouve le dollar, l’euro, le yen et la livre sterling.
En contrepartie, la Chine fera «avancer la réforme du taux de change du yuan» afin «d'améliorer sa flexibilité».
Reste que, au-delà des déclarations de bonne intention, cette conversion du yuan en monnaie dont le taux est fixé par le marché et à vocation internationale ne se fera pas en un jour. Et les controverses entre les deux grandes puissances à son propos risquent de continuer et de parasiter leurs relations pendant longtemps encore.
Alexandre Vatimbella
© 2011 LesNouveauxMondes.org