INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

vendredi 18 février 2011

Une semaine aux Etats-Unis. L’économie devrait croître plus vite mais le chômage demeurer élevé / Les républicains font du coupe-coupe dans le budget / Gene Sharp, le guide des révolutions arabes? / La bataille de l’allaitement maternel


Selon les nouvelles prévisions de la Fed, la réserve fédérale, l’économie américaine devrait connaître une croissance plus élevée que prévue. En revanche, le taux de chômage devrait demeurer élevé. Ainsi, la hausse du PIB devrait se situer entre 3,4% et 3,9% contre une fourchette de 3% et 3,6% prévue précédemment. Le pourcentage de chômeurs dans la population active, lui, devrait se situer entre 8,8% et 9%, soit juste 0,1% de moins que prévu précédemment.
Si ces prévisions sont justes, cela voudra dire que l’économie américaine connaîtra sa meilleure année de croissance depuis 2004. Mais lors de la prochaine élection présidentielle, le taux de chômage devrait se situer juste en dessous de 8%, ce qui ne facilitera pas la campagne de réélection de Barack Obama.

Un peu sonné par les victoires de Barack Obama lors de la dernière session du Congrès à majorité démocrate puis par la tuerie de Tucson et le discours fédérateur du même Obama avec, en sus, sa remontée dans les sondages, les républicains ont eu du mal à reprendre la main. Mais ils ont décidé de faire fort en coupant à tout va les budgets dans les Etats où ils sont majoritaires, avec des cas extrêmes comme dans le Wisconsin, et, bien évidemment au niveau fédéral.
Leurs coupes sont tellement fortes que la Maison Blanche menace de mettre son véto à la loi de finances. De son côté, John Boehner, le speaker républicain de la Chambre des représentants parlent de «shut down», c’est-à-dire de fermer le robinet financier si la loi n’est pas votée ce qui ne permettrait plus aux administrations de fonctionner. Ce serait le retour à l’ère Clinton. Sauf que cette guerre Maison Blanche v. Parti républicain permit à Clinton de se faire réélire…

Gene Sharp: ce nom ne vous dit peut-être rien mais il se pourrait bien que l’homme soit celui qui a permis de nombreuses révolutions non-violentes, ce que deviendront peut-être, in fine, les révoltes dans les pays du monde arabe. Ce professeur et écrivain qui défend la non-violence face aux dictateurs et aux autocrates a ainsi écrit des livres où il explique comment s’opposer pacifiquement à des régimes autoritaires et les faire tomber. De la Serbie au Myanmar, de la Tunisie à l’Egypte, du Venezuela à l’Iran, tous ceux qui luttent contre les despotes et les tyrans, ont lu ses ouvrages. Et beaucoup insistent pour dire que ceux-ci les ont aidé et les aident dans leur lutte pour la liberté. Gene Sharp a-t-il autant de pouvoir? A voir les campagnes contre ses écrits et de diffamation à son encontre menées par les mollahs fanatiques iraniens, les généraux sanguinaires birmans et le très peu démocrate Hugo Chavez, on est tenté de répondre par l’affirmative.

Il a suffi que Michelle Obama mette en route une campagne pour l’allaitement maternel notamment en recommandant l’achat de pompes pour extraire le lait des seins des nouvelles mères pour que l’extrémiste du Tea Party, Michelle Bachmann intervienne et dise, évidemment, que c’était une mauvaise idée alors que les conservateurs sont généralement en faveur de ce mode de nutrition des bébés. Comme d’ailleurs l’est l’académie de médecine américaine qui recommande, comme toutes les autres dans le monde, que les bébés soient nourris au sein pendant les six premiers mois de leur vie.
Mais ce débat a dépassé les clivages politiques. Car beaucoup de «libéraux» (gens de gauche) sont contre l’allaitement maternel parce que cela emprisonne les femmes dans leur rôle maternel. Plus pragmatique, beaucoup disent que l’allaitement maternel est une contrainte que les femmes qui travaillent ne peuvent se permettre.
A noter que Michelle Bachmann s’est dite contre, non pas pour des questions pratiques pour les femmes, mais parce qu’elle a prétendu que c’était le gouvernement qui allait payer les pompes. Une nouvelle contre-vérité pour une adepte du mensonge et de l’à-peu-près. A noter également, dans ce dossier, une autre bêtise venue de Sarah Palin qui a affirmé que si cette campagne avait lieu c’était parce que le lait était devenu trop cher pour les Américains…

Alexandre Vatimbella
© 2011 LesNouveauxMondes.org