INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

mardi 22 mars 2011

Barack Obama compare le Brésil à l’Inde et à la Chine

On pouvait s’y attendre, Barack Obama a réitéré en visite officielle au Brésil et devant sa nouvelle présidente, Dilma Rousseff, tout le bien qu’il pensait du leader des pays d’Amérique latine. Il a ainsi salué «l'ascension extraordinaire du Brésil» qui «a attiré l'attention du monde» avec son économie qui est une de celles «qui connaît la plus forte croissance au monde» et qui «a sorti de la pauvreté des dizaines de millions» de personnes. Il a ajouté que les relations entre les deux pays devaient être «fondées sur l'intérêt et le respect mutuels»
Le Brésil et les Etats-Unis ont entamé un rapprochement spectaculaire depuis le départ du président Lula da Silva en 2010, dont la politique étrangère se voulait plus «tiersmondiste», privilégiant les relations Sud-Sud et les liens dans avec les autres membres du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).
Si Washington a besoin de cette nouvelle puissance émergente pour solidifier un front antichinois, Brasilia a tout intérêt également à développer ses liens avec la première puissance mondiale. D’autant que la Chine n’est pas le partenaire économique idéal que le Brésil attendait.
Même si la balance commerciale entre les deux pays penche du côté brésilien, le terme des échanges est fortement déséquilibré. Le Brésil vend essentiellement ses matières premières à la Chine, alors que celle-ci inonde le premier de ses produits à bas prix, créant des difficultés aux entreprises brésiliennes sur leur marché national mais également sur le marché mondial où la monnaie brésilienne, le real, est surévaluée, et la monnaie chinoise, le yuan, notoirement sous-évaluée.
Les propos du président américain estimant que «le temps est venu pour les Etats-Unis de traiter nos rapports avec le Brésil sur des questions économiques aussi sérieusement que nous le faisons avec des pays comme la Chine et l'Inde» ont été bien accueillies par mes milieux patronaux. Mais aussi par le gouvernement brésilien qui souhaite développer ses relations avec les Etats-Unis. Dilma Rousseff a déclaré que le Brésil veut devenir «un partenaire très important des Etats-Unis».
Bien évidemment, Barack Obama voit également dans le Brésil un marché en croissance rapide qui pourrait permettre aux entreprises américaines d’exporter plus. «Nous augmentons le commerce et les investissements pour créer des emplois dans nos deux pays. Le Brésil est déjà l'un de nos plus importants partenaires commerciaux, mais nous pouvons faire encore beaucoup plus»», a-t-il expliqué comme une des raisons de son déplacement.
Des accords commerciaux ont été signés lors de cette visite, afin notamment de faciliter les investissements mutuels.
Les Etats-Unis sont le deuxième partenaire commercial du Brésil derrière la Chine.
Alexandre Vatimbella
© 2011 LesNouveauxMondes.org