INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

dimanche 3 avril 2011

Une semaine aux Etats-Unis. Barack Obama devrait annoncer sa candidature pour 2012 la semaine qui vient/ Le chômage de nouveau à la baisse en mars / L’opinion publique commence-t-elle à se retourner contre le Tea Party? / Donald Trump s’emmêle les pédales dans sa croisade anti-Obama / Shocking: Wonder Woman sans étoiles et short! / Abercrombie & Fitch montré du doigt pour un bikini rembourré… pour fille de 8 ans!



Barack Obama candidat à sa propre succession en 2012, personne n’en doute aux Etats-Unis, sachant, par ailleurs, que seul deux présidents ne l’ont pas été dans l’histoire des Etats-Unis, le dernier étant Lyndon Johnson en 1968.
Pour beaucoup de politologues, à ce stade, il est ultra-favori face au candidat républicain quel qu’il soit. Bien entendu, à plus d’un an et demi du vote, tout peut changer.
Néanmoins, l’homme est apprécié même si sa politique est controversée, les opinions oscillant entre positif ou négatif majoritaires selon les événements. Seuls une croissance forte et un taux de chômage bas pourraient créer une dynamique d’adhésion à celle-ci dans le temps.
On n’en est pas encore là.
Pour autant, les républicains n’ont rien à proposer de mieux et les Américains commencent à s’en rendre compte.
Les thèmes de sa campagne pourraient être - au-delà de la priorité absolue, l’amélioration de la situation économique -, la réforme du système éducatif, la nécessité d’une recherche et d’une innovation plus efficaces, la maîtrise des dépenses publiques et l’obligation de trouver des énergies propres et renouvelables.

La nouvelle baisse du chômage est bien évidemment une bonne nouvelle pour le pensionnaire de la Maison blanche. Celui-ci a reculé de 8,9% à 8,8% en un mois, faisant de mars 2011, le mois avec le taux le plus bas depuis deux ans.
Au-delà de ce symbole, cette baisse modeste s’inscrit dans une tendance sur quatre mois de recul du chômage.
C’est grâce notamment à un nombre de création d’emplois par les entreprises privées supérieur aux prévisions (216.000 contre 194.000 au mois de février). Le solde net entre création et destruction s’établi à 185.000 en positif.
L’essentiel des embauches a eu lieu dans le secteur tertiaire, celui des services.

Est-ce l’amélioration économique ou ses outrances constantes? Toujours est-il que presque la moitié des Américains ont dorénavant une mauvaise opinion du Tea Party, mouvement populiste dominé par les ultraconservateurs.
Selon un sondage, 47% de la population à une vision négative du Tea Party (+ 21 points par rapport à janvier dernier) contre seulement 32% qui en ont une vision positive.
La prégnance des mauvaises opinions sur le mouvement rejoint celle qu’ont les Américains sur les deux grands partis, démocrate et républicain. En outre, la hausse des opinions négatives provient essentiellement des personnes qui ont des bas revenus (moins de 50.000 dollars par an) où elles ont augmenté de 15 points contre seulement de 5 points sur ceux qui gagnent plus.
Une des raisons serait le fait que les membres du Tea Party se battent pour supprimer ou baisser fortement les aides pour les bas revenus.

Donald Trump se mue petit à petit en membre actif du Tea Party pour essayer de capter un électorat en vue de sa possible candidature en 2012. Même son ami, le présentateur vedette du Tonight Show sur NBC, Jay Leno a expliqué, en direct, à la télévision qu’il ne comprenait pas exactement le but de la nouvelle croisade du milliardaire, reprenant celle de l’extrême-droite, sur la naissance de Barack Obama (qui ne serait pas un vrai Américain n’étant pas né, selon lui, sur le territoire des Etats-Unis alors qu’il faut l’être pour pouvoir se présenter au poste suprême).
Pour montrer qu’il n’était, lui, pas dans ce cas et pour sommer Obama de montrer son soi-disant «vrai» acte de naissance, Trump a exhibé devant les caméras, son propre acte de naissance. Malheureusement pour lui, il s’était trompé de document!
Penaud, il a du chercher dans ses archives pour trouver le bon et le publier quelques jours plus tard...

Deux scandales viennent de secouer le pays.

Le premier, réel, est un bikini  rembourré à la poitrine qu’a mis sur le marché la célèbre griffe Abercrombie & Fitch pour… des fillettes de huit ans!
Devant le tollé provoqué dans tous les médias et chez tous les spécialistes de l’enfance, les responsables de la marque ont décidé de le retirer de la vente.

Le deuxième «scandale» a été le nouveau costume de Wonder Woman. Les producteurs du prochain film de l’icône américaine avaient décidé de lui mettre un pantalon à la place du short et d’ôter les étoiles blanches, supprimant du même coup un des ingrédients du drapeau américain que portait l’héroïne depuis sa création.
Nouveau tollé et ces mêmes producteurs ont rajouté les étoiles pour faire plaisir aux conservateurs (où va se nicher la politique!) mais n’ont pas rétabli le short au grand dam des fans.

Alexandre Vatimbella
© 2011 LesNouveauxMondes.org