INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

lundi 19 septembre 2011

Une Semaine aux Etats-Unis. Plus de 46 millions d’Américains pauvres / Nouvelle bataille autour de la peine mort / Barack Obama veut faire payer les très riches / La poste américaine proche de la faillite / Le meeting aérien de Reno tourne au drame


Les chiffres sont tombés et ils sont mauvais comme cela était hautement prévisible en ces temps difficiles. Selon le Census bureau, il y a 46,2 millions de pauvres aux Etats-Unis, c’est-à-dire de personnes qui gagnent moins de la moitié du revenu médian (un pauvre américain étant beaucoup moins pauvre qu’un pauvre albanais, par exemple).
Désormais, 15,1% de la population américaine vit en-dessous du seuil de pauvreté. Bien évidemment, la crise économique et financière n’a pas arrangé les choses bien au contraire.
Dans le même temps, le revenu médian baissait pour la troisième année consécutive et de plus en plus de personnes ne possèdent plus d’assurance-santé.

Du coup, la volonté de Barack Obama de demander aux plus riches (ceux qui possèdent plus d’un million de dollars) de contribuer, non pas plus que les autres mais au même pourcentage de leurs revenus que les autres (!) ne semble, ni stupide, ni scandaleux.
Pourtant, cette mesure qui est contenue dans son plan de réduction des déficits publics, afin de faire rentrer plus d’argent dans les caisses fédérales, est largement critiquée et combattue par les Républicains qui devraient s’y opposer à la Chambre des représentants où ils sont majoritaires.
Néanmoins, les leaders républicains se rendent compte qu’ils sont de plus en plus étiquetés comme des supporters des plus riches et que cela pourrait bien leur être fatal au moment où la classe moyenne connait de plus en plus de difficultés quotidiennes pour joindre les deux bouts.
Reste que l’on ne voit pas très bien comment ils vont se sortir de cette situation alors qu’ils ne cessent d’affirmer que de faire payer les riches ne résoudra rien mais qu’il faut, au contraire, que les plus pauvres contribuent à réduire l’endettement du pays en payant également l’impôt sur le revenu…

La peine de mort, malgré ce que croient beaucoup d’étrangers, n’existe pas partout aux Etats-Unis. Seize d’entre eux l’ont en effet abolie ou suspendue (notamment pour des raisons d’erreurs judiciaires) et certains ne la pratiquent plus ou pratiquement plus dans les faits.
Reste que s’il n’y a plus d’exécutions capitales à New York en 2010, il y en a eu 474 au Texas entre 1976 et 2010 et 721 condamnés à la peine capitale attendent dans les couloirs de la mort des prisons californiennes…
Les Etats-Unis sont le pays développé qui exécute le plus et ils arrivent même en cinquième position au niveau mondial (derrière des pays comme la Chine, l’Iran, l’Irak et l’Arabie Saoudite) pour le nombre de mises à mort.
Pour autant, si la majorité des Américains demeurent favorables à la peine de mort, le débat demeure d’actualité, d’autant plus que l’on s’aperçoit qu’au-delà de son inefficacité en termes d’exemplarité et les risques réels d’erreur judiciaire, elle coûte énormément cher à la collectivité, beaucoup plus, par exemple, qu’un condamné à la perpétuité sans remise de peine possible.
Et puis, il y a des cas emblématiques, comme celui de Troy Davis qui croupit dans les prisons de Géorgie depuis vingt ans pour l’assassinat d’un policier alors que de forts doutes existent sur sa culpabilité. Il a déjà échappé trois fois à l’injection fatale mais, ce mercredi, il risque de mourir si la commission de l’Etat de Géorgie qui étudie son cas, rejette sa demande.
Rappelons que le candidat à la candidature républicaine à la présidentielle de 2012, le gouverneur du Texas, Rick Perry, a déclaré qu’il n’avait aucun problème de conscience avec les 234 exécutions qui ont eu lieu depuis qu’il dirige cet Etat alors que des doutes très importants planent sur la culpabilité de plusieurs détenus exécutés. Pour ces paroles, lors d’un débat télévisé entre républicains, il a été chaleureusement applaudi par la salle…

Si la poste américaine, véritable institution dans le pays, ne trouve pas quelques milliards de dollars d’argent frais, elle risque la faillite. Au-delà d’une gestion peu rigoureuse, il s’agit surtout d’une conséquence de l’impact des nouvelles technologies de la communication sur la vie quotidienne des Américains. Le courrier électronique via Internet a évidemment causé des torts énormes à la lettre, comme dans les autres pays du monde développé. La différence, c’est que la poste américaine n’a pas le droit de faire autre chose que de délivrer du courrier et des paquets. Une des solutions serait de lui permettre de se diversifier dans d’autres activités.

Neuf morts et une cinquantaine de blessés dont certains dans un état critique, tel est le bilan dramatique d’un accident d’avion datant de la seconde guerre mondiale, un P-51 Mustang, qui s’est écrasé sur la foule lors d’une course pendant un meeting aérien à Reno, dans le Nevada, ce dernier week-end.
Ces manifestations sont très populaires aux Etats-Unis et celui-ci est une institution. D’où le nombre de spectateurs. D’où le nombre de victimes. Et encore, selon les témoins, le pilote a fait une dernière manœuvre désespérée qui a sûrement évité un bilan de plus d’une centaine de morts…

Alexandre Vatimbella
© 2011 LesNouveauxMondes.org