INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

lundi 2 avril 2012

Le Carnet Américain d’Alexandre Vatimbella. Un jackpot à 640 millions de dollars sur fond de lutte des classes!

Il était dans la normale que le pays du capitalisme triomphant soit celui qui batte le record de cagnotte du loto (640 millions de dollars gagné par au moins trois personnes dans le Maryland, l’Illinois et le Kansas). Sauf qu’il devient aussi celui de… la lutte des classes! Ou, en tout cas, d’une perception que celle-ci est en train de devenir une réalité.
Ainsi, un sondage réalisé en début d’année par le Pew Research Center montre que, désormais, le conflit entre les riches et les pauvres éclipsent les tensions raciales, les frictions entre immigrants et nationaux comme la plus grande source de tension dans la société américaine. Presque deux tiers des sondés estiment qu’il existe de «forts conflits» entre les riches et les pauvres.
De quoi donner une légitimité au mouvement Occupy Wall Street et son slogan célèbre, «nous sommes les 99%» (en référence et en opposition au 1% des plus riches qui s’enrichissent de plus en plus, d’année en année).
Une perception d’un climat de lutte des classes qui est surtout en augmentation chez les blancs, les classes moyennes et les électeurs «independents» (non-affiliés à un parti politique) mais aussi chez les Républicains qui sont maintenant 55% à la ressentir contre 38% en 2009 et alors que leur parti nie toute existence d’un quelconque problème.
Pour autant, nous sommes quand même aux Etats-Unis!
Cela signifie que, même si ce conflit est ressenti, il se place, selon une majorité de personnes, dans la logique d’une société qui donne sa chance à tout le monde, ce qui le justifie.
C’est pourquoi on trouve 43% des sondés qui estiment que les riches le deviennent encore plus surtout grâce à leur dur labeur, leur ambition ou leur éducation. Un chiffre qui n’a pas changé depuis 2008. Pour les spécialistes, si les Américains ne croyaient plus en cette légitimité du riche, alors oui, ce serait une vraie petite révolution…
Mais qui sont ces 1% les plus riches, largement à l’origine de la montée de ce sentiment de lutte des classes. Selon les données officielles, leur revenu annuel est d’au moins 380.000 dollars et s’élève jusqu’aux dizaines de milliards détenus par des Bill Gates ou des Warren Buffett. Ils touchent près d’un cinquième des revenus totaus des Américains (le double d’il y a trente ans) et paient un peu plus de 25% de toutes les taxes fédérales.
Leur revenu moyen s’est monté à 1,5 million de dollars en 2011 (les 10% les plus riches ont gagné, en moyenne, 6,8 millions de dollars).
La plus grande concentration des 1% se trouvent sur Long Island, l’île de l’Etat de New York rempli de propriétés de grand luxe aux maisons somptueuses mais qui pourtant abrite aussi des boroughs de NYC pas particulièrement glamours comme le Queens et, à un degré moindre, Brooklyn.
Cela dit, faire partie des 1% change d’un endroit à l’autre. Ainsi, à Manhattan, appartenir à ce club huppé nécessite de gagner au moins 790.000 dollars par an (correspondant à douze fois le revenu moyen) alors que l’on n’a besoin «que» de 200.000 dollars (correspondant à six fois le revenu moyen) à Clarksville (Tennessee).
Aujourd’hui, une majorité d’Américains sont d’accord pour que les riches paient plus d’impôts comme le propose Barack Obama et comme le refuse obstinément les républicains, enfermés dans une logique d’un refus d’une hausse des impôts quoiqu’il arrive. A noter que les plus riches sont majoritairement pour également!
Alexandre Vatimbella
© 2012 LesNouveauxMondes.org