INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

samedi 16 juin 2012

Le Carnet Américain d’Alexandre Vatimbella. La cote d’amour d’Obama et des Etats-Unis en baisse dans le monde

La nouvelle étude du Pew Research Center sur l’image des Etats-Unis et de leur président, Barack Obama dans le monde, montre un recul des opinions positives entre 2009 et 2012.
Bien sûr, la confiance dans le président, dans sa politique étrangère et les opinions favorables aux Etats-Unis demeurent largement majoritaire en Europe.
Pour autant, le président a perdu 6 points (86% à 80%), sa politique étrangère, 15 points (78% à 63%) et l’image des Etats-Unis, 7 points (67% à 60%).
En Chine, la chute est plus prononcée puisque seulement 38% des Chinois ont confiance dans le président des Etats-Unis contre 62% en 2009 et que l’approbation de sa politique étrangère passe de 57% en 2009 à 27% en 2012. En revanche, les opinions favorables aux Etats-Unis ne connaissent qu’un léger recul, passant de 47% à 43%.
Quant aux populations des pays musulmans, elles demeurent largement méfiantes. Obama perd 9 points de confiance mais il est à remarquer que sa cote n’était déjà pas très haute en 2009 (33%). Et s’il n’y a plus que 15% d’opinions favorables aux Etats-Unis, elles ne représentaient que 25% en 2009.
Cette baisse est plutôt normale si l’on se rappelle que 2009 était la première année de présidence de Barack Obama et que son élection avait soulevé un puissant espoir et une vision sans doute beaucoup trop idyllique du nouveau locataire de la Maison blanche et, surtout, de sa capacité à changer le monde.
Un nouveau président qui cumulait de nombreux atouts: premier «noir» à occuper la fonction, jeune, brillant et, ce n’était pas là la moindre de ses qualités, il n’était pas George W. Bush!
Pour preuve les différences entre les cotes de popularité des deux hommes.
Ainsi, en France, en 2008, seuls 13% des personnes interrogées avaient une bonne opinion de Bush alors qu’elles sont aujourd’hui 86% à avoir une bonne opinion d’Obama, soit une différence de 73 points! Et il en est de même en Allemagne (14%-87%), en Grande Bretagne (16%-80%) ou en Espagne (8%-61%).
En outre, exercer le pouvoir de la première puissance mondiale n’est généralement pas favorable à la popularité de celui qui en est en charge.
De même, être cette première puissance mondiale suscite toujours des rejets plus importants.
Néanmoins, dans cette baisse généralisée, il est à noter deux chiffres en hausse.
Ils concernent les opinions favorables aux Etats-Unis qui ont bondi de 13% au Japon (72% en 2012 contre 59% en 2009) et… en Russie où elles ont progressé de 8%, devenant majoritaire à 52% contre 44% en 2009.
Cette étude du Pew research center confirme également un paradoxe qui veut que le «soft power» des Etats-Unis soit apprécié même chez des populations hostiles et qu’il provoque, dans le même temps, des inquiétudes (27% l’apprécient et 70% sont d’un avis contraire).
Ainsi, il n’y guère qu’au Japon que la population est majoritaire pour dire qu’elle trouve que c’est une bonne chose que la culture et les traditions américaines se diffusent dans le pays.
Malgré tout, dans ce domaine, la différence générationnelle est importante puisque les jeunes, dans tous les pays, sont beaucoup plus nombreux à estimer que cette diffusion est une bonne chose par rapport à la population plus âgée.
En France, par exemple, 29% des sondés sont de cet avis mais le pourcentage monte à 42% pour les 18-29 ans.
Si l’on rentre dans les détails, 71% des personnes interrogées admirent les avancées technologiques et scientifiques américaine, 66% aiment la musique, les films et la télévision américaines, 45% aiment les idées américaines sur la démocratie, 43% aiment la manière dont les Américains font des affaires.
Enfin, si la culture populaire américaine est appréciée dans le monde entier (72% de Français l’apprécient), on trouve deux exceptions notables, les pays musulmans et… l’Inde (seules 19% des personnes interrogées l’apprécient).

Alexandre Vatimbella
© 2012 LesNouveauxMondes.org