INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

samedi 22 septembre 2012

Elections présidentielles 2012. Norman Ornstein: le Parti républicain n’est plus conservateur, il est de la droite radicale

Norman Ornstein était de passage à Paris pour donner une conférence sur les prochaines élections présidentielles pour la French American foundation.
Le politologue et chercheur à l’American Entreprise Insitute, think tank conservateur, est, notamment l’auteur avec Thomas E. Mann d’un best-seller actuel «It’s Even Wors Than It Looks: How The American Constitutional System Collided With The New Politics Of Extremism» («C’est encore pire que ce que vous pensez: le conflit entre le régime constitutionnel américain et les nouvelles politiques extrémistes»).
Situé au centre-droit, Ornstein a été récemment l’objet d’attaques très dures de la part des républicains après la parution de son livre, le chef de la minorité républicain au Sénat, Mitch McConnell allant même jusqu’à le traiter d’«ultra-ultra-ultra liberal»!
Il faut dire que le politologue n’y va pas avec le dos de la cuillère pour qualifier le virage à droite toute du Parti républicain ces dernières années.
Ainsi, il n’hésite pas à avancer que «le Parti républicain n’est plus conservateur, il est radical. Il ne rejette pas seulement Franklin Roosevelt (président démocrate, liberal, auteur du New deal) mais également Theodore Roosevelt (président républicain, conservateur progressiste auteur du Square deal», cousin du premier nommé).
Et de préciser que «si le Parti démocrate va de la gauche en centre-gauche, le Parti républicain est désormais totalement à droite».
Car, selon lui, si «la politique américaine est aussi divisée», c’est en grande partie la faute des républicains qui se sont droitisés à outrance ces dernières années, ce qui a fait dire à Jeff Bush, ancien gouverneur de la Floride, frère de George W Bush et fils de George H. Bush, que ce dernier ainsi que Reagan n’auraient plus aucune chance d’être nommés aujourd’hui leur candidat à la présidentielle.
Une des personnalités républicaines exemplaire de cette radicalisation sans fin et destructrice du fameux consensus américain est le précité Mitch McConnell, celui-ci ayant déclaré que son objectif était de faire, quoiqu’il arrive, de Barack Obama un «one term president» (président d’un seul mandat) et, pour cela, a fait en sorte de toujours prendre le contrepied du positionnement du président américain, l’obligeant même parfois à changer diamétralement d’opinion!
Un exemple? Mc Connell fut un des initiateurs d’une commission bipartisane du Congrès qui devait se pencher sur la réduction des déficits publics et qui reçut ensuite l’approbation du président ce qui fit, in fine, qu’il vota contre sa mise en place et qu’elle ne fut jamais créée…
On en est arrivé à ce que le Parti républicain ne supporte des mesures que si elles sont bonnes pour lui (en termes électoraux) et non bonnes pour les Etats-Unis, se désolent Norman Ornstein.
En outre, il pense que si le parti perd les présidentielles, il y aura une volonté de la part des extrémistes de se battre encore plus pour avoir, en 2017, un candidat à leur image et non un nouveau Mitt Romney qui n’a fait que se positionner sur leurs thèses sans réellement les partager.
Un réquisitoire sans concession mais aussi argumenté et une analyse pointue.
Pour autant, le politologue proche des républicains n’est pas totalement pessimiste sur l’avenir à court et moyen terme du parti.
Ainsi, il estime qu’il reste encore, à l’intérieur de ce dernier, des personnalités qui sont assez modérés et capables de mener une politique bipartisane quand il le faut, aux premiers rangs desquels il place l’ancien gouverneur de Floride, Jeff Bush, et le gouverneur actuel de l’Indiana, Mitch Daniels, deux hommes qui ont refusé de se présenter à la primaire républicaine cette année ou encore l’étoile montante afro-américaine, Mia Love, qui a fait un discours apprécié lors de la Convention républicaine de Tampa (Floride).
Alexandre Vatimbella
© 2012 LesNouveauxMondes.org