INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

samedi 8 septembre 2012

Le Carnet Américain d’Alexandre Vatimbella. A New York, on ne se fréquente pas entre gens de différents boroughs!


Bon, ils ne sont que 25% de Newyorkais - mais cela fait tout de même un quart des habitants de la mégalopole- à affirmer qu’ils ne fréquenteraient pas une personne venant d’un autre borough! (*)
New York est divisé en cinq grands boroughs (que l’on ne peut appeler en français des quartiers tant ils ressemblent beaucoup plus chacun à des grandes villes) qui ont été petit à petit rassemblés pour faire de la cité de la côte Est ce qu’elle est aujourd’hui.
Ainsi, Manhattan, Brooklyn, Queens, Bronx et Staten Island constituent-ils la Big Apple actuelle.
Et ceux qui répugnent le plus à avoir une histoire amoureuse avec une personne n’habitant pas son borough sont les Manhattanites (habitants de Manhattan) avec 28% des sondés et les plus «ouverts» sont ceux du Queens (23%).
Le quotidien gratuit AM New York a d’ailleurs rencontré Brian, 43 ans, vivant dans le Lower East Side de Manhattan qui a expliqué «je l’ai fait une fois (sortir avec une femme d’un autre borough) et je l’ai détesté. Depuis je n’ai plus jamais fréquenté quelqu’un d’autre qui était indésirable géographiquement, je n’ai fréquenté que des filles de Manhattan».
Au-delà des différences sociales, culturelles et de modes de vie qui jouent dans le refus de se mélanger, il y a aussi les distances parfois très grandes à New York, une ville où l’on travaille beaucoup et où les heures de loisirs ou familiales sont assez réduites.
Nelson, 41 ans, avoue, toujours au quotidien AM, que quand il a rencontré celle qui est devenue sa femme, il devait faire deux heures de trajet pour la retrouver et qu’avec le fonctionnement alors des trains ce n’était pas toujours facile. Néanmoins, «cela valait le coup!», conclut-il.
Ce problème de trajet explique sans doute pourquoi 33% des personnes sondées répondent qu’elles renoncent souvent à aller voir des amis qui se trouvent trop loin de chez elles…
Alexandre Vatimbella
© 2012 LesNouveauxMondes.org

(*) sondage réalisé par le site américain rent.com début septembre 2012