INFOS USA est un site de l'agence de presse LesNüuveauxMýndes.þrg

Rechercher sur Infos USA

Les actualités sur www.infos-usa.com

mercredi 17 octobre 2012

Elections présidentielles 2012. Deuxième débat: Obama donné gagnant mais le fond demeure au second plan


Barack Obama a remporté le second débat qui l’’a opposé à Mitt Romney dans la ville de Hempstead (Etat de New York), en tout cas pour ce qui est de la grande majorité des commentateurs ainsi que pour les sondés (deux sondages réalisés dès la fin du débat pour CNN et CBS donne le président sortant vainqueur avec sept points d’avance sur son adversaire républicain).
Pour le site Politico, «Barack Obama a été bon dans le deuxième débat assez pour qu’il soit assuré d’une chose: s’il perd la course pour un deuxième mandat, ce ne sera pas parce qu’il est mauvais dans les débats. Si Mitt Romney perd la présidence, d’un autre côté, ce ne sera pas parce que dans les dernières semaines de la campagne il a révélé de nouvelles dimensions excitantes de sa personnalité et de son parcours qui étaient inconnues ces deux dernières années».
Le président sortant a une stratégie, disqualifier son adversaire en montrant qu’il n’a pas la stature d’un président, qu’il ment au peuple américain sur son programme et qu’il est le candidat des riches alors que celle du républicain est de pointer les échecs de l’hôte de la Maison blanche et d’indiquer qu’il fera beaucoup mieux sans entrer dans les détails qui seraient pénalisants pour lui (ou qu’il ne possède tout simplement pas!).
Voici donc les deux hommes à égalité, un partout… Mais est-ce vraiment l’essentiel que de remporter un débat sur la forme et en attaquant constamment l’autre?
Car, lors d’une telle élection, celle du président de la première puissance mondiale, c’est bien le fond qui devrait primer et c’est son projet de société qui devrait donner l’avantage à l’un ou l’autre.
Ici, force est de constater que l’on demeure sur sa faim.
Est-ce parce que les deux candidats n’ont pas grand-chose à proposer et que, dès lors, toute leur stratégie est de critiquer l’autre qui ne serait pas digne d’occuper le fauteuil de président pour les quatre prochaines années?
En réalité, on s’aperçoit que Barack Obama tente bien de déplacer la discussion sur les différences politiques en parlant de choc entre deux projets de société complètement différents pendant que Mitt Romney, lui, doit jouer sur deux registres, être un opposant résolu à tout ce qu’Obama représente (pour contenter la droite extrême du Parti républicain) et rassurer sur le fait qu’il ne changera pas grand-chose (pour rassurer les électeurs modérés dont il a besoin pour gagner).
Cela a donné, lors du premier débat, des échanges assez surréalistes où Romney semblait d’accord avec nombre de propositions d’Obama, désarçonnant ce dernier qui déclara ensuite qu’il avait eu affaire face à lui à une personne qui disait s’appelait Mitt Romney…
Le deuxième débat a été plus vigoureux sur les positions politiques mais est demeuré, malgré tout, focalisé sur des attaques personnelles (on pourrait, malgré tout, dire que chacun personnalise un programme politique).
Heureusement pour la démocratie américaine, ces débats télévisuels ne sont qu’une partie de la campagne électorale.
Et même si celle-ci est composée en partie de publicités audiovisuelles négatives et parfois à la limite de la décence, les questions essentielles ont bien été posées.
C’est pourquoi il fut espérer que les trois débats ne seront pas les seules références sur lesquelles s’appuieront les électeurs…
Alexandre Vatimbella
© 2012 LesNouveauxMondes.org